Session 1

PISCCA - session 1

Le programme PISCCA a été lancé le 4 février 2016 avec un premier appel à projets qui s'est cloturé en mars. 21 projets ont ensuite été sélectionnés pour être financés et accompagnés. Ces projets ont débuté en septembre 2016.

Le programme PISCCA a été lancé le 4 février 2016 avec un premier appel à projets qui s'est cloturé en mars. 21 projets ont ensuite été sélectionnés pour être financés et accompagnés. Ces projets ont débuté en septembre 2016.

Les projets issus de la session PISCCA 1

  • Association sociale culturelle échange et loisirs

    "Mon école, plaisir et espoir "  Il s’agit via ce projet de rénover et remettre à niveau des infrastructures (classes, tables, outils pédagogiques), de l’école primaire a Henchir JJoub dans la périphérie de Hencha, dans le gouvernorat de Sfax, ainsi que de mettre en place des activités de création artistiques et culturelles (club de musique, théâtre, bibliothèque, cinéma). Ce projet est porté par l’association ACEEL à Hencha et agit pour favoriser l’émergence d’activités culturelles en milieu rural. L’association a été contactée par les professeurs de l’école de Henchir Jjoub pour mettre en place des activités pour les enfants. L’école se situe au milieu de champs d’oliviers et l’association souhaite également mettre en place des activités d’éveil aux métiers agricoles (cultures maraîchères, petits jardins). Ce projet a reçu une subvention 18 000 dinars tunisiens. Frej MATHLOUTHI, trésorier, Oumayma BEN KHALIF, présidente, Amel ELBARE, responsable du projet

  • Association WASSEM

    "École Erriada" : Les jeunes de l’association Wassem ont ciblé comme priorité l’éducation des enfants, ils ont à cœur via ce projet de proposer des activités parascolaires pour une classe d’élèves de primaires (dessins, théâtre, poésie, éducation civique, éveil scientifique). Au-delà de ce travail de fonds avec les élèves ils vont mettre en place tout au long de l’année une concertation avec les parents et les professeurs pour réfléchir sur le développement personnel des enfants et penser à des activités innovantes. Ce projet a reçu une subvention 16 280 dinars tunisiens. Menyar HAMDI, président, Kawthar AMORRI, Responsable du comité de finance

  • Association Tounissiet

    "Je suis une femme, je suis entrepreneuse" : Les femmes de Tounissiet Gabes ont l’ambition d’offrir une formation à un groupe d’une dizaine de femmes de tous niveaux académiques afin qu’elles montent leurs propres projets d’entrepreneuriat social. Le projet consiste en des formations collectives et individuelles ainsi qu’en des visites sur terrain de projets de femmes entrepreneuses en Tunisie. L’association insistera sur l’accompagnement de quelques projets jusqu’à leur mise en place et leur financement. Ce projet a reçu une subvention 24 200 dinars tunisiens. Bouabdallah DHOUHA, responsable du projet, Lahmer  MOUNIRA, présidente

  • Association de protection et de développement de Kassba

    "Atelier de confection solidaire" : Kassba est un petit village perché au milieu des montagnes de Beni Khadeche, dans le gouvernorat de Medenine. Pour amener les enfants à l’école, l’association ADPPK a fait appel à un taxi bénévole qui fait 1h30 de route tous les matins pour le ramassage. C’est dans ce contexte que les femmes de Kassba, appuyée par le Président de l’association, vont établir un atelier de confection. Il s’agira de former un groupe de femmes non seulement aux techniques de tissage, mais surtout à la gestion d’une petite entreprise solidaire qui leur permettra à terme d’être autonomes financièrement et de suivre la commercialisation de leurs produits. Ce projet a reçu une subvention 30 000 dinars tunisiens. Ezzeddine KERDAOUI, président, Mabrouk ADOUANI, trésorier

  • Association de protection et de développement de Kassba

    "Atelier de confection solidaire" : Kassba est un petit village perché au milieu des montagnes de Beni Khadeche, dans le gouvernorat de Medenine. Pour amener les enfants à l’école, l’association ADPPK a fait appel à un taxi bénévole qui fait 1h30 de route tous les matins pour le ramassage. C’est dans ce contexte que les femmes de Kassba, appuyée par le Président de l’association, vont établir un atelier de confection. Il s’agira de former un groupe de femmes non seulement aux techniques de tissage, mais surtout à la gestion d’une petite entreprise solidaire qui leur permettra à terme d’être autonomes financièrement et de suivre la commercialisation de leurs produits. Ce projet a reçu une subvention 30 000 dinars tunisiens. Ezzeddine KERDAOUI, président, Mabrouk ADOUANI, trésorier

  • Djerba Insolite

    "Sanâti : formation des métiers artisanaux en voie de disparition" : L’équipe de jeunes qui ont font bouger l’association Djerba Insolite depuis sa création accorde une grande importance à la préservation de leur patrimoine local. Ils souhaitent valoriser les produits artisanaux djerbiens tout en apportant leurs savoir-faire en termes de marketing, communication, et pratiques artistiques contemporaines pour redynamiser le secteur de l’artisanat sur l’île de Djerba. Via ce projet ils vont offrir la possibilité à des jeunes de se former auprès des anciens et aux artisans de transmettre des techniques qui disparaissent. L’ambition est aussi d’offrir une nouvelle vie aux produits traditionnels, d’innover dans les techniques de production, de toucher un large public, y compris à l’international. Ce projet a reçu une subvention 29 055 dinars tunisiens. Mohamed BAYOULI, président, Khadija CHAMMAKI, responsable du projet

  • Amel Ghizen

    1, 2, TRI

  • Pensée Nationale Libre

    "Sociordi": Le projet sociordi est né d’un constat simple : alors que la fracture numérique en Tunisie est encore importante, les administrations et entreprises jettent une très grande quantité d’ordinateurs. L’équipe de Pensée nationale libre, essentiellement composée de jeunes informaticiens, s’est donc donné pour but de réparer des ordinateurs qui ne présentent que de petites pannes et qui sont encore utilisables afin de les donner à ceux qui n’ont pas les moyens de se payer un ordinateur. Le projet est déjà en cours et est amené à se développé pour former un public plus large aux techniques de réparations basiques lors de « repair week-end » et pour organiser de façon plus consistante l’aide aux personnes à revenus modestes. Ce projet a reçu une subvention 30 000 dinars tunisiens. Maher BELHADJ, membre du bureau executif, Rajeb ISMAIL, tresorier

  • Apollon 2020

    "Apollon": Les jeunes qui composent l’association Apollon sont tous de Ksar Hellal qui est une ville à l’intérieur du gouvernorat de Monastir, et certains viennent des quartiers populaires en périphérie de Ksar Hellal. Ils travaillent sur l’accès à la culture et aux loisirs dans les zones où ces derniers sont absents. Par ce projet ils comptent s’approprier un lieu dans Ksar Hellal qu’ils destineront à la culture et à l’art. Ils projettent d’y mettre en place des ateliers de formations théoriques (en sciences humaines et art) et pratiques (slam, musique, théâtre) et de l’animer au quotidien. Ce projet a reçu une subvention 29 750 dinars tunisiens. Helmi ZAGUIA, président,  Houcem CHAOUCH, président

  • Association de recherche et d'étude sur la mémoire de Sousse (AREMS)

    "Centre d'art en bois d'olivier" Le projet consiste à appuyer la création et bonne gestion d'un centre de fabrication d'objets d'art en bois d'olivier et de formation de jeunes sans emploi ni qualification dans ce domaine ainsi que le renforcement des capacités des jeunes et des femmes en management et engagement civique dans les politiques publiques. Il prendra place dans le quartier Ezzouhour en périphérie de Sousse et sera porté par des jeunes du quartier qui ont déjà travaillé le bois d’olivier et comptent monter une petite entreprise sociale. Ce projet a reçu une subvention 29 570 dinars tunisiens. Souad ZELFANI, responsable du projet, Khaled AISSA, président 
     

     

  • Association Nakhla

    "Réhabilitation des sols de l'oasis de Douz": L’association Nakhla a choisi d’agir pour la stabilisation des agriculteurs dans l’oasis de Douz et ce, via la réhabilitation des sols. Un groupe d’agriculteurs sera sélectionné et formé à des techniques de compostage écologique en récupérant des matières locales. Le projet vise à améliorer l’état du sol dans cette oasis via l’exploitation des déchets verts issus des palmiers dattiers. L’objectif de ce projet est donc de réintroduire des pratiques agricoles locales respectueuses de l’environnement. Au-delà de l’apport qualitatif évident de ces techniques sur les sols, c’est surtout sur les esprits que l’association Nakhla espère avoir un impact en sensibilisant les agriculteurs à l’importance de la préservation de leur patrimoine. Ce projet a reçu une subvention 22 200 dinars tunisiens.Afraa RADHOUANI, Membre, Ahmad ABDEDDAYEM, président

  • AFAAK (perspective) - Blidet (Kebili)

    "Les élections : organisation et participation" : Afin de stimuler les jeunes et les femmes à participer à la vie publique locale, le projet vise à former un groupe de jeunes à organiser des élections dans un groupe de lycées de la région, pour sensibiliser les élèves à l'importance de participer aux élections d'une manière pratique. Une campagne de communication sera organisée dans les écoles au sujet des élections ainsi que sur un plan externe pour montrer le projet en exemple. Une formation des organisateurs des élections parmi les élèves est prévue. Ce projet a reçu une subvention 15 500 dinars tunisiens.
    Ihsen BLIDAOUI, Président, Abdelkader BEN HAMED, vice-secrétaire général.

  • Association de l’Appui à l’investissement, au développement et à l’environnement

    "Collecte et valorisation des déchets" : Il s’agit de cibler 15 familles du village de Tbainia (Jendouba) afin que chaque membre de la famille devienne un acteur du projet. Les femmes seront formés à la collecte et à la valorisation des déchets à travers trois canaux : compost, vente pour les centres de recyclage, et créer des articles à partir des déchets non recyclables (upcycling). Ces femmes pourraient se regrouper en « Groupement de développement environnemental ». Les autres membres de la famille participeraient plutôt aux activités de sensibilisation (clubs environnement, journées mensuelles de sensibilisation). Ce projet a reçu une subvention 23 700 dinars tunisiens. Hibat Allah BRINCI, présidente, Hajer AZIZI, adhérente

  • Association Tunisienne de Développement et de Biodiversité et Protection Civile

    "Mon projet... Mon futur... Ma Garantie" : Le projet consiste à améliorer la vie des vendeurs de la délégation de Kairouan Nord. Cette délégation est traversée par une route très fréquentée (pour aller vers le sud de la Tunisie). Actuellement, c’est une centaine de clients qui s’arrêtent chaque mois au bord de la route (pour plus de 35 000 passages de voiture), ou une trentaine de femmes vendent des barrières à base de roseaux, qu’elles fabriquent. La vente est faite de manière désorganisée (sans stands, les rouleaux de clôture sont posés à même le sol). L’idée du projet est donc d’aider ses femmes à améliorer leurs revenus, en –les formant sur la production de nouveaux produits à base de roseau –les formant en techniques de commercialisation –améliorant l’infrastructure, en installant 7 kiosques de vente au bord de la route. A long terme, l’association aimerait même améliorer l’espace pour le rendre attractif, en permettant par exemple l’installation d’un observatoire des oiseaux (c’est un lieu de passage d’espèces rares). Ce projet a reçu une subvention 30 000 dinars tunisiens. Kamel ZAGHOUANI, président, Hajer NAFFETI, secrétaire générale

  • Association des Cavaliers de Théâtre de Bouhajla

    "Le théâtre rural à Sidi Amor Bouhajla" : Il s’agit de créer 14 clubs de théâtre dans la délégation de Bouhajla au sud de Kairouan, ou l’activité culturelle est quasi-inexistante. Les clubs auront lieu dans des écoles ou dans des quartiers et réuniront 20 jeunes qui travailleront pendant une année scolaire à préparer des pièces. L’activité des clubs se clôturera sur un festival de théâtre qui tournera dans plusieurs lieux de la délégation et dans les délégations environnantes, avec notamment les pièces montées par les clubs mais aussi l’invitation de troupes plus professionnelles. Ce projet a reçu une subvention 29 700 dinars tunisiens.Youssef SIDAOUI, responsable du projet, Mohamed AMARI, responsable du projet

  • Association Yasmine pour la Culture et l'Environnement

    "Nos déchets source de notre richesse": Il s’agit ici de créer dans deux cités pilotes des points de ramassage des déchets organiques (en associant et en sensibilisant les habitants) et d’installer près de ces cités un centre de compostage. Deux ouvriers seront salariés par l’association pour ramasser ces déchets et faire fonctionner le centre. La municipalité de l’Ariana est associée en offrant le terrain et en assurant le transport des déchets du marché municipal. Le centre s’autofinancera via la vente du compost aux paysans. Ce projet a reçu une subvention 30 000 dinars tunisiens. Mohamed MENSI, responsable du projet
     

     

  • Takafel

    "ehmi mouhitek w zayen jnintek": Il s’agit de former 60 familles d’une cité de Mnihla, Ariana, à l’utilisation de composteurs individuels, de faire construire 60 composteurs et de les distribuer à ces familles. Par la suite, un suivi et un accompagnement sera proposé par l’association aux familles. Ce projet a reçu une subvention 13 480 dinars tunisiens. Yosra BOUSSELMI, responsable du projet, Nejiba CHABCHOUB, Présidente

  • Association des Amis de la Forêt du Remel - Remel (Bizerte)

    "Valorisation et protection de la partie récréative de la forêt et de la plage du Remel" : Lutter contre la pollution et la dévalorisation de la forêt du Remel, près de Menzel Jemil, l’association propose de sensibiliser dans les écoles de la ville et de former des jeunes « ambassadeurs du Remel », de créer des circuits de randonnée dans la forêt, ainsi que la création d’un kiosque de sensibilisation sur la plage animé par les jeunes ambassadeurs pendant toute la saison estivale. Le projet sera conduit en partenariat avec toutes les organisations de la société civile de la ville afin de les associer à la dynamique. Ce projet a reçu une subvention 29 000 dinars tunisiens. 
    Wafa SAHLI, membre du comité directeur, Yazid ALOUI, responsable du projet
     

     

  • Association Tunisienne des Jeunes Acteurs

    "Pour un environnement plus propre", Ce projet est porté par un groupe de jeunes d’El Mourouj 4 qui n’ont auparavant jamais fait de projets, mais sont attachés à leur quartier et veulent le protéger. Il s’agit d’associer différentes activités de sensibilisation centrées sur le quartier, auprès des lycéens par exemple qui seront formés de manière régulière aux enjeux environnementaux. Des journées de collecte seront organisées, ainsi qu’un évènement sportif de sensibilisation sur l’enjeu environnemental. Une rue pilote devrait être réalisée avec l’appui de la municipalité. Ce projet a reçu une subvention 18 900 dinars tunisiens. Kamel AHMED, président, Khalil BAHRI, membre du comité directeur

  • Association Tunisienne d’Agriculture Environnementale

    "Ensemble pour une agriculture durable et environnementale" : Ce projet s’adresse à des agriculteurs afin de permettre des échanges de pratiques entre eux. Il s’agit de les aider à se réunir en cercle de compétences selon leur culture principale afin de découvrir de bonnes pratiques agricoles plus durables et environnementales. Ces groupes bénéficieront d’un encadrement d’experts séniors et d’un soutien technique par des stagiaires agronomes pour une action déterminée en commun (établissement de couvertures végétales, cultures associée, agroforesterie, emplois de bio fertilisants…). L’idée est donc que les groupes d’échanges s’autonomisent par la suite du projet de l’ATAE. Ce projet a reçu une subvention 17 000 dinars tunisiens. Meriem BENABDALLAH, volontaire, Soizic LEGRAND, cadre technique

  • Association de Formation/ Emploi des Femmes / Jeunes au milieu Rural Kef

    "Amélioration des conditions de travail des collecteurs (trices) des déchets plastiques et appui aux initiatives locales pour la protection environnementale" : Le projet cible les collecteurs et collectrices informels de déchets plastiques de trois cités du Kef, qui revendent ensuite leurs déchets à de plus gros collecteurs qui eux-mêmes les revendent à des entreprises de recyclage. Il s’agit de former ces collecteurs, revaloriser leur activité professionnelle, leur permettre de se rencontrer et de s’organiser collectivement, ainsi que de les équiper. Les collecteurs deviendront par la suite acteurs de la sensibilisation dans ces quartiers. Ce projet a reçu une subvention de 24 500 dinars tunisiens. Hafidha KHADRAOUI, responsable du projet, Olfa TOUATI,  chef de projet.

  • Association Sport et Santé pour Tous

    "Ain Kmicha : Quartier Santé" : L’association Sport et santé pour tous organise depuis des années des activités sportives et des activités de sensibilisation sur des problématiques liées à la santé, ainsi que du dépistage de l’orientation. A travers ce projet, l’association souhaite concentrer son activité sur le quartier de Ain Kmicha (2500 habitants), quartier défavorisé de Nabeul ou elle travaille déjà de manière moins régulière ; mais pour cela, l’association souhaite réaliser un réel diagnostic santé du quartier pour pouvoir étudier ensuite les retombées de son activité. Un terrain de sport devrait également y être aménagé. Ce projet a reçu une subvention 30 000 dinars tunisiens. Sonia KALFALLAH, présidente, Nizar CHEBAANE, secrétaire général

actualités
Contact
20-22, avenue de Paris - BP 180
1080 Tunis Cedex
Contactez-nous